EXTRAITS D'ARTICLES DE PRESSE

Extrait d'articles de presse parlant de Cheikh

PALMARES

Cheikh exposant ses trophés En trois saisons de compétition et 24 participations, Cheikh à remporté 21 courses.

Classement :

Championnat National
Champion 450 cm³ en 2007
Champion toutes catégories 2007
Champion 450 cm³ en 2006
Vice champion 2005
Les 6 heures de Dakar
Premier en 2007
Premier en 2005
Quatrième en 2004
(course annulée en 2006)

 
 
 


PORTRAIT

LE MOTARD

Cheikh à ses débuts en compétitionIssu d'une famille de motards, Cheikh enjambe une moto dès l'age de 2 ans à la découverte de la brousse avec ses parents. A 6 ans, il fait ses débuts sur une vieille Suzuki bricolée (moteur Yamaha). Puis s'ensuit un passage dès l'age de 11 ans sur une Yamaha 250 TTR rabaissée pour la cause.
Et enfin, à l'age de 13 ans, une 600 Ténéré vieille de... 13 ans.
La chance vient de Mame Less Diallo qui lui prête sa KTM 525 pour une première course de championnat. Résultat : premier temps au scratch mais plusieurs pénalités pour de multiples fautes dues au manque d'expérience (non-respect du parc fermé, excès de vitesse..). L'apprentissage.
Dès la deuxième course, les victoires s'enchaîne.
Ainsi, après la saison 2005, l'importateur KTM Tony Togo le sponsorise partiellement pour la saison 2006. Et en 2007, l'importateur Suzuki, La Sénégalaise de l'Automobile, sponsorise sa saison sur une 450 RMZ.

LE DEBROUILLARD

Cheikh fait le con !Avant ses résultat dans le championnat, l'apprentissage sur ses vieille motos lui a enseigné à se débrouiller quant il faut repartir et faire "pèter" le moteur au fin fond de la brousse.
Cheikh à l'experience des randonnées de plusieurs jours. Il sait qu'elles demandent une préparations méthodiques et soignées.
Cheikh sait naviguer avec un GPS et "tracer sa route" depuis l'age de 12 ans.
Il sait aussi remplacer un GPS en rade par une boussole et même le soleil et les étoiles.
Il sait enfin contenir sa soif et sa fin car à 14 ans, il eu "le malheur et le bonheur" de suivre ses parents dans leurs périples en Mauritanie, au Mali... (50° à Kayes!!!).

 

L'ETUDIANTCheikh à poil

Toutes ses randonnées étaient conditionnées par de bons résultats scolaires.
Actuellement Cheikh suit une terminale ES aux Maristes à Dakar, où il est pensionnaire. Il désire par la suite poursuivre ses études supérieures au Sénégal en gestion/management afin de concilier, dans le futur, une carrière en compétition et les études.
A 17 ans, Cheikh parle couramment français et wolof puis secondairement espagnol et anglais.

 
 


LE DAKAR

Cheikh gagne encore !!!Vivant depuis sa naissance dans le milieu motard, Cheikh n'a eu, comme beaucoup d'autres, qu'un désir : participer à cette course de légende.
18 ans cela peut paraître jeune mais sons expérience acquise durant ses périples dès l'age de 12 ans, lui à donné un savoir que beaucoup de pilotes européen lui envieraient.
Et quant on a des convictions pour son pays, rien de mieux qu'un rallye très bien médiatisé comme le Dakar, pour donner une nouvelle image de dynamisme à l'entrepreneuriat.
Une jeunesse émerge et donc un nouveau Sénégal ambitieux pointe à l'heure du 21e siècle.
Et l'appui de personnes d'expériences comme Jacky Vimond (ex. champion du monde et multiple champion de France), ainsi que de Dominique Jaumouillé (président du moto-club) ou encore André Mathieu et Diallo Kane (FSAM) ne fait que renforcer sa volonté de prendre le départ dès cette année.
Pour Cheikh ce premier Dakar est un apprentissage, car son objectif n'est pas seulement d'arriver mais d'obtenir un classement de haut niveau, ce qui correspond à la nouvelle ambition sportive du Sénégal.


RETOMBEESCheikh pose devant ses trophés

Afin que les retombées médiatiques pour les sponsors soient plus profitables, il est prévu plusieurs actions. En fonction des activités des entreprises sponsor et de leur budget, ces actions doivent être conduites de différentes manières.
Grâce aux médias présents, certaines entreprises bénéficieront de retombées internationales, ce qui valorisera leur image de marque.
D'autres profiteront d'un effort de communication temps au niveau de leur clientèle que de leurs employés. Pour cela Cheikh s'engage à répondre, en accord avec ses sponsors, à des actions de communications avant, pendant et après le Dakar.


PREPARATION

Cheikh vire sec dans le sable


Le Dakar ne se limite pas à une préparation de la moto et à son budget.
Il faut également une préparation soutenue dans le domaine de la navigation, de la mécanique,du physique… Ainsi cette compétition exige une préparation structurée voire maniaque. Pour réaliser ce projet, un calendrier a été établi.
Avril-mai : inscription + achat moto.
Durant toute l’année, recherche de sponsor et préparation physique.
Pendant les week-end, 3 heures de mécanique, 4 heures d’entraînement moto et 2 heures de navigation.
Aout-septembre : 15 jours d’entraînement en Mauritanie pour perfectionner la navigation et le pilotage dans les dunes.
Octobre-novembre : achat pièces détachées, achat matériel rallye, réglage moto.
Novembre-décembre : présentation moto aux sponsors, envoi moto pour départ.